Fonds Blaise Cendrars

«Il serait regrettable que ce précieux patrimoine littéraire soit dispersé», avait écrit Miriam Cendrars à la Bibliothèque nationale suisse afin de l’avertir que les malles de Blaise Cendrars (1887-1961) – constellées d’étiquettes multicolores et cabossées aux quatre coins pour avoir bourlingué dans le monde entier – avaient besoin de trouver un havre sûr. Et c’est ainsi, grâce à sa clairvoyance et grâce à l’engagement des autorités fédérales, que depuis 1975, les Archives littéraires suisses abritent l’ensemble le plus complet de manuscrits et de documents sur la vie et l’œuvre du poète.

Le Fonds Blaise Cendrars contient en particulier l’ensemble des premiers manuscrits du jeune écrivain en herbe, de 1905 à 1912, qui, révélés dès 1969 par un volume d’Inédits secrets (présentés et publiés par Miriam Cendrars en complément à l’édition des Œuvres complètes du Club français du livre) ont renouvelé complètement l’image de l’écrivain. Il possède également les manuscrits de la plupart des grands livres de la maturité. L’examen approfondi des dossiers de textes inédits et de projets inachevés a permis aux chercheurs de mettre au jour toute une « œuvre fantôme » faite de fragments, de bribes et d’éclats multiples, qui soutient et prolonge l’œuvre publiée par une multiplicité d’aspects encore peu connus.

 

Au moment de son acquisition, le Fonds Blaise Cendrars représentait quarante gros cartons de déménagement, numérotés en chiffres rouges et bleus, arabes et romains. A cette masse considérable de documents s’ajoutait la bibliothèque comprenant quelque trois mille ouvrages, dont environ quatre cents livres «truffés», c’est-à-dire contenant des dédicaces, lettres, cartes et notes diverses.

Dans un minutieux travail d’inventoriage et de classement, Marius Michaud,  premier conservateur du Fonds, en a établi le catalogue, publié en 1989 aux Editions de la Baconnière, Boudry-Neuchâtel, coll. Cahiers Blaise Cendrars n° 1, disponible auprès du CEBC.

Dès cette date de publication, l’ensemble s’est continuellement enrichi. Depuis fin 2013, le catalogue complété du Fonds Blaise Cendrars est disponible en ligne, sur le site des Archives littéraires suisses, grâce au travail de Marie-Thérèse Lathion, conservatrice.